Le coin des Filles

Tic et Tac

dans la catégorie Les filles

Léna et Amandine c'est comme les 2 doigts d'une même main, c'est comme Dupont et Dupont, comme Tic et Tac ou encore comme Will et Carlton. C'est le duo indissociable. C'est l'amour fou, inconditionnel et sans limite.
C'en est troublant parfois, tellement son cœur ne semble habité que par cette relation là. Elle nous dit "Amandine, c'est comme ma sœur".
Aux vacances de février, un souvenir douloureux est remonté à la mémoire de Léna alors que nous étions toutes les 3 en train de déjeuner. Je la voyais triste le nez dans son assiette alors j'ai questionné, insisté et les larmes sont arrivées. Des larmes chaudes, des sanglots longs qui me laissaient entrevoir les fêlures sur son petit cœur.
On est sorti de table, je l'ai prise sur mes genoux et elle m'a raconté l'entourloupe d'Amandine qui s'était faufilée à "Bricole à l'école" sans en avertir sa copine et la laissant toute seule dans la cour de récréation. Maëlle est intervenue pour me raconter qu'effectivement Léna était en pleurs et qu'elle l'a invitée à jouer avec elle et ses copines. Alors j'ai mit l’accent sur le fait que c'était tellement bien qu'elle ait pu jouer avec Maëlle, que c'était du passé et qu’apparemment elle n'était plus fâchée avec Amandine, que tout s'était arrangé ? Et puis Maëlle de renchérir : "Mais Léna, c'était la semaine dernière, pourquoi tu repenses à ça maintenant ?" 20180412_083102.png

Sans doute parce qu'Amandine n'était pas là pour la rassurer ? Parce qu'elle n'a jamais dit à Amandine l'émoi dans lequel cette histoire l'avait plongée ?
Alors quand Amandine est venue dormir la semaine suivante, Léna lui a confié combien cette fourberie l'avait peinée. Amandine s'est excusée à mille lieux de s'imaginer le chagrin causé et je crois qu'à ce moment là Léna a ressoudé son petit cœur fêlé.

A part cette fois là, les incidents sont quasi-inexistants mais... la maitresse souhaite les séparer l'année prochaine !
Jeudi dernier, j'ai accompagné la classe à la piscine et j'ai parlé avec Emmanuelle.
Elle dit que Léna se met une pression folle pour atteindre le niveau de sa copine.
Il faut bien dire qu'Amandine, c'est de la haute voltige. Elle savait lire avant l'entrée au CP, elle a toujours un train d'avance et parle avec un vocabulaire riche et étendu.
Quand Léna lui dit qu'une nuit elle s'est levée alors qu'elle dormait encore, Amandine lui rétorque "Ha oui, tu fais du somnambulisme ?". Quand je demande pourquoi untel ne vient pas à la piscine avec nous ? Léna me répond "Il s'est fait mal à l'épaule" et Amandine me précise "Il s'est fracturé la clavicule". Quand je demande : "Et Camille ? Pourquoi elle ne vient pas non plus ?" Léna me répond "Elle a des trucs dans les oreilles" et Amandine renchérit : "Léna, ça s'appelle des diabolos !"
"Ho mais Amandine, comment tu retiens tout ces mots aussi ?" se désole mon chaton mignon.
Bon, tu saisis la différence de langage et de compréhension ?
C'est sans doute une bonne idée, de les séparer... c'est con, mais j'avoue que ça me chagrine un peu aussi !
On essaye de ne pas leur mettre la pression à notre tour, concernant les devoirs, même si je perd vite patience... Je respire un grand coup et adopte la méthode "Bordel de merde, nous ne sommes qu'un grain de poussière dans l'univers."
Méthode qui consiste à se dire qu' "On ne va pas se pourrir la vie parce qu'elle ne sait toujours pas écrire le mot "Criquet", hein ? Ça n'a pas de sens tout ça. Nous sommes là pour jouir de la vie, pas pour s'emmerder avec les criquets, merde alors !"
Un jour, elle saura... que ça ne s'écrit pas "Cricai"..."
un jour...
Et tu sais quoi ? Bah, je te parie que ce jour là, on ne sera pas plus heureux !


Happy : Voilà le printemps ☼ !

dans la catégorie Calendrier

  • Une pelouse bien grasse, bien haute et bien dense faisant fuir Antoine et sa tondeuse. Le sujet de la première tonte est un poil sensible, à la maison. Sur l’échelle des priorités de notre homme, tout ce qui concerne le jardinage, bricolage, tri-déchetterie passe en toute dernière position. C'est pour ça qu'un cadre acheté en 2014 peut croupir au sol encore en 2018. C'est pour ça que le jour de la première tonte, la pelouse fait 40cm et qu'il passe la tondeuse en mode "Mulching" (alors que sa tondeuse n'a absolument pas la fonction mulching) laissant des tas de pelouse trop verte promettant un pourrissement certain. Tu vois la sensibilité du sujet qui fâche, quoi. Mais bon, tout fini par se faire un jour, pour la première tonte, ça s'est fait aussi, en 2 fois et non sans mal mais n'en parlons plus... maintenant, c'est moi qui m'y colle !

  • Sale temps pour les escargots qui ont du mal à glisser sur ce sol trop sec, comme quoi, on n'est pas tous d'accord avec la météo.

  • L'éclosion des fleurs de printemps. Ici les anémones aussi appelées "Fleurs du vent" parce que leurs graines très légères se dispersent dans le vent ce qui permet à ces jolies fleurs de se reproduire facilement.

  • Les nids occupés ou déjà désertés par les oisillons. Ici un nid de moineaux que j'ai rapporté de ma tournée de ce WE. Ce qui m'a valu une réprimande d'Antoine, qui pense que ce nid aurait pu servir à d'autres oiseaux. Je n'ai trouvé aucune info sur le net alors j'ai demandé à celle qui sait tout des animaux et de la nature. Et je me suis faite grondée une seconde fois :-(( Je vais donc aller repositionner le nid là ou je l'ai trouvé et expliquer aux filles que j'ai fait une connerie :-(( On a également installé une nichoir pour les mésanges dans le jardin, mais attention, pour les mésanges bleues et non pas les charbonnières qui sont plus grosses. On guette, on observe et on espère^^

  • Les semis avec mamie : des courges (butternut, potimarron, bleu de Hongrie et patidou je crois) ainsi que des radis et autres graines à faire germer. Nous ferons ensuite la plantation en pleine terre dans nos carrés de potager. Maëlle est désignée "Chef potager", elle nous assure avoir la main verte !


WE qui tient chaud !

dans la catégorie Nous 2

Avec 5000 personnes tout autour de nous pour le concert de Shaka Ponk.
C'était démentiel, dantesque et spectaculaire !
On en a prit plein les mirettes et plein les acouphènes aussi.

"Han !! Trop de chances !" nous disaient les filles
D’autant que Léna nous assurait que la maman de Camille allait justement participer au concert avec sa flûte. Que d'ailleurs, on allait y croiser Camille, certainement... Bon, bah, on cherche encore la flutiste...

20180406_214330_v1.png

Le lendemain, on a mit le cap sur St Malo tous les 2.
On a prit l'eau mais qu'importe ! On a su se tenir chaud. S'enlacer, sans se lasser, loin de la mélasse et du mélo.
Rien que tous les 2 ♥

20180407_161305_v1.png

20180407_204737_v1.png

Et c'était tellement bien de retrouver nos filles avec des câlins qui serrent fort !


Super-héros ツ

J'ai bien trop travaillé cette semaine pour prendre le temps de mesurer les horreurs entendues dans les médias. Parfois, c'est bien, d'être prit dans son travail. Ça nous tient à distance, du mal, du pire, de l'ignominie !
J'ai travaillé comme une demi-conne avec ma cornette d'infirmière encore épinglée sur ma tête. J'ai galéré 4 jours avec de la fièvre, une tension en dessous de 10 et une tachycardie à 115 sur mon dernier matin. J'ai échappé au malaise sous ma douche du samedi, Antoine m'a aidé à m'habiller au matin du dimanche...
Une demi-conne qui va soigner des gens avec un masque garni d'eucalyptus radié et de Tea Tree. Une super-Zéro avec des yeux de cocker et un teint de lavabo bien récuré...

image.coeurmiettes_v1.png

Aujourd'hui, c'était mon seul repos. J'ai dormi et j'ai regardé les infos de merde de cette semaine :
Le flic super-héros et La Juive super-mamie.
La super fiévreuse que j'étais a fait chauffer la cocotte-minute qui battait déjà son plein, des larmes chaudes sont montées, une colère froide m'a étouffée !
En 2018, en France, on meurt parce qu'on est juif.
Dis moi, tu leur dis quoi à tes enfants, toi ? Toi qui a la télé ? Toi qui invite le monde dans ton salon ? Moi je suis lâche, sans doute... je peux leur dire sans culpabilité que le Père-Noël c'est une arnaque, mais ça je sais pas faire !
Alors, je ne dis rien. Si elles me posaient la question, je leur dirais que j'ai le cœur en miettes, je laisserais couler mes larmes chaudes en signe d'impuissance et je leur dirais qu'il faut résister quoiqu'il arrive !

Voilà, je vais rentrer en résistance, à partir de demain.
Je vais expliquer à ce patient qui expose fièrement le livre de Soral sur la table de son salon que je ne viendrai plus faire ses soins. Il n'a pas compris quand je lui ai dit que certains sujets étaient proscrits dans l'exercice de ma profession. Que dans mon travail, je me tenais à une certaine neutralité et que ses idées fascistes me poignardaient le plexus. Il revient à la charge, comme ça, mine de rien avec ses saloperies d'idées négationnistes. J'ai préparé une liste de cabinets infirmiers aux alentours, il n'aura qu'à choisir.

Ce soir, je suis vraiment en miettes... mais c'est sans doute à cause de la fièvre, hein ?
Ce soir, je suis Mireille, je suis juive, je suis flic, je suis triste ;-((


Pâques et Pâquerettes ✿

dans la catégorie Calendrier

Peu de chocolats à manger cette année mais quelques œufs à décorer (et quelques poissons d'avril à coller dans le dos)

Les premières pâquerettes ramassées par les filles. Un rituel immuable depuis qu'elles sont toutes petites.
J'avoue honteusement que des fois, ça me gonflait de ne jamais dégoter le contenant adéquat, de considérer le petit tas rabougri moyennement chouette, de trouver les queues de leurs fleurs bien trop courtes pour en faire un bouquet digne de ce nom.
Mais plus elles grandissent et plus je m'attache à ce genre de petits riens qui passent si vite.
Alors je me réjouis de tous ces tas de pâquerettes et autres violettes ou primevères qui annoncent le printemps et qui me font dire que mes biches sont encore un tout petit peu PETITES ❤♥


Bah moi, j'ai 15 ans !

dans la catégorie Nous 4

J'ai découvert Snapchat !
Le truc qui ne me tentait pas, tu vois ?
Et puis, on a été obligé de télécharger l'appli pour une surprise pour quelqu'un, toussa toussa... Et depuis... J'ai 15 voire 14 ou 13 ans !



Contrairement aux mines enjouées que voici, c'est pas la grosse forme !

  • Antoine est bien naze... ça commence à piquer toutes ces semaines sans vacances. Malgré ça, il court toujours autant, dimanche il fera le trail du Couesnon.
  • Léna est complètement malade depuis le début de semaine : fièvre, toux à faire trembler les murs, nez transformé en fontaine intarissable.
  • Maëlle : Se traine avec un virus qui la rend HS et nauséeuse.
  • Moi, je sors de ma formation Hypnotique (module 3) sur "la gestion des conflits" et j'ai prit très très cher, ça m'a rincé de dingue ! Et puis un petit virus de passage dans la maison s'est agrippé à moi, me laissant entamer un WE de pâques masquée !

20180121_151122_v1.png (Snapchat rehausse le teint et gomme les rides : mon meilleur ami !)




Avec toutes ces maladies, j'ai emmené les filles chez le doc et leur IMC est OUF !!
Je te montre celui de Maëlle, attention ton petit cœur la PMI, ça va te combler de joie, prêt ??

Plus dans le mil, tu peux pas !


Sinon Maëlle a donné un petit nom à son tic "Hum hum" (qui s'est largement amélioré) : Il s'appelle : Mathou
Et Léna a peur d'une "witch" qui viendrait troubler son sommeil la nuit, elle lui a donné un petit nom aussi : Yaya . On a foutu Yaya dans une bulle de lumière et on l'a envoyé valsé dans les airs, ça semble pas encore tout à fait au point notre technique !
Nous voilà donc avec 2 personnages supplémentaires en ce moment !



Pour finir, si vous me trouvez Relou avec mes Snap, vous pouvez bien entendu me faire un message clair !

Joyeuses fêtes de pâques les lapins :-))


Souriez, vous êtes en VIE !

Quand la mort est venue faucher ta vie à peine éclose, je n'ai pas vue de squelette avec une faux à la main. Je n'ai pas vue cette garce de mort dans ses guenilles noires trainant sa charrette grinçante. je n'ai pas vu l'Ankou, Thanatos ou Atropos.

Tu étais si jeune, pourtant. J'aurais pu y voir les allégories les plus sombres.
Au lieu de ça, j'ai vu une licorne venir te chercher. Je l'ai vu te faire voler en un battement d'ailes, te délivrer de ton enveloppe terrestre, de ton corps souffrant. J'ai vu ton âme s'élever au bout de ta corde d'argent.
C'est la vie que j'ai trouvé bien garce avec ceux qui restaient là. C'est la vie terrestre et sa violente dualité contre laquelle je me suis insurgée.

Il me semble bien que devant cette chose insensée, je me suis vue donner du sens à ton passage, ici-bas. Il me semble bien que tu m'as changé, que tu m'as fait entrevoir de la lumière là où tout semblait si sombre. Il me semble que ta route a croisé la mienne pour que tu m'apprennes des choses de la vie. Il me semble que j'ai grandi et que je me suis anoblie depuis toi.

A toi, Clopinette ☼✿❤♛

Quand tu sors de chez toi...

...Et que tu vois BLANC !

J'ai fermé la porte derrière moi et je suis restée là, à regarder les gros flocons tomber. Il était 6h30 ce dimanche matin.
C'était beau ! Pas le grand spectacle des paysages de montagnes enneigées, mais c'était déjà très beau.
Mes pas dans la neige marquaient les premières empruntes et j'en ai mesuré l'épaisseur. Deux émotions se sont télescopées alors : Émerveillement et inquiétude !
Émerveillée que j'étais par l'épaisseur de 7 cm au moins, et inquiète pour ma tournée de soins que j'allais entreprendre !
J'ai débarrassé mon pare-brise de l'épais manteau neigeux et je m'imaginais déjà appeler certains patients pour les prévenir de mon retard. Je me voyais en appeler d'autres pour décaler leur soin sur ma tournée du soir. J'essayais de me convaincre que le principal était d'arriver entière chez eux, que tout allait se faire de toute façon. Mais y avait eux, Trac et Tracas. Ils étaient bien là, installés sur mon épaule droite !

J'ai quitté la rue, doucement, et d'un revers de la main, j'ai balayé l'inquiétude pour faire gagner l'émerveillement (Boum Trac et Tracas se sont vus valsés sur le siège passager !)

C'était quand même magique tout ce blanc. Je me suis dit qu'il ne fallait pas se lamenter d'aller travailler mais se réjouir d'être la première à laisser mes empruntes dans la neige. Qu'il fallait s'enthousiasmer pour mes filles, plutôt que de me désoler de ne pas en profiter avec elles. Qu'il fallait voir le verre à moitié plein de neige plutôt que de le voir à moitié vide de galères !
C'est à tout ça que je pensais, quand je me suis rendu compte que mes feux n’éclairaient pas bien fort... Je me suis garée, et j'ai vu que ma voiture ne voyait pas claire. Elle avait, elle aussi les yeux recouverts de neige. J'ai dégagé ses mirettes et la neige cessait déjà de tomber. Quelques kilomètres plus loin, il n'y avait plus rien d'immaculé !

Arrivée à Rennes, pas la moindre trace de flocon, non plus. Ma voiture contrastait avec les quelques rares autres que je croisais. Au feu rouge, dans la voiture d'à côté, un jeune couple regardait ma voiture, amusés !

J'ai donc bien fait de me réjouir des crépitements de cette neige aussi rare qu'éphémère puisqu'elle ne m'a causé aucun souci pour le déroulé de ma journée.
Et j'ai quand même profité d'une belle bataille de boules de neige avant de repartir pour ma 2ème tournée de la journée.

IMG-20180318-WA0002.png


Le millième billet du blog !

dans la catégorie Les moisiversaires - Anniversaires

Si c'est pas beau, ça ? 1000 billets en 9 ans à peine.

Ça me paillète le ♥ !


Ballerina [ou presque]

dans la catégorie Les filles

Enfin !!!
La tenue de danse adéquate pour les cours de classique, demandée par Fred dans la couleur qui va bien, toussa, toussa !
Elle était contente, notre Maëlle, de laisser son leggings et de faire la belle comme les copines.
6 mois d'attente, il était temps !
Tout est une question de priorité, n'est ce pas ?


Projet Fantôme

dans la catégorie Loisirs-Activités

Le fantôme se trouve aux 3 CHA et avec Léna, on est allé le voir 2 fois !
C'était MAGIQUE !
La première fois, sa danse aérienne était accompagnée par de la musique classique. Il évoluait avec volupté au dessus de nos têtes, c'était hypnotisant et Léna ne voulait pas le quitter, elle était envoûtée !
Hier, ce sont des notes de piano qui se mêlait à sa chorégraphie, un vrai ballet !
Le même effet garanti : Magique et hypnotique !


La journée de l'approximation de π

dans la catégorie Calendrier

Non mais allo, quoi ?

J'étais là, postée devant mon écran et me demandait bien ce que Google tentait de me dire avec son logo.
Je trouvais ça joli, ça semblait se manger, je me disais que ce devait être sucré cette curiosité !

Ni une ni deux, j'ai cliqué et Google m'a dit que c'était la journée du Pi !
Le Pi de ... ? Kezako ? Nan le Pi : π ? La minuscule lettre grecque qui faisait flamber mon urticaire de lycéenne ? le 3,14 ? WHY ???
Et pourquoi ce logo sucré tout en rondeur pour célébrer un truc aussi complexe et inintelligible ? C'est parce que le pâtissier qui l'a créé a choisi de célébrer le PIE !
Alors, non, il n'est question ni de vache, ni d'oiseau mais de tarte !

Le pie de "Apple pie" les full-speak-english

Et pourquoi on fête le Pi aujourd'hui ? Parce que nous sommes le 14/03 soit le 3/14 => 3,14 ! Tu vois le truc ? Et il se fêterait précisément à 1h59 du matin !
Tu crois que c'est possible ça ? De trinquer à la santé du Pi en pleine nuit ?

Alors, Joyeux Pi-Day les matheux !
Moi j'en souhaite un tout particulier à Régis Matheu (C'est son vrai nom, comme quoi, ça ne s'improvise pas), agrégé de mathématiques et professeur émérite, passionné par le nombre PI, Archimède et Cédric Villani :-))
Que cette journée du 14/03 soit πmentée mon chaton !
On vous embrasse fort, vous nous manquez les πgnoufs ♥


Disneyland Paris : Enfer ou Paradis ?

dans la catégorie Vacances

Je n'avais pas très envie d'y aller. Les soirs qui ont précédés notre départ, on a consulté les blogs, trucs et astuces pour passer une bonne journée ne pas trop se galérer une fois là-bas !
On avait bien compris les Fastpass, on avait repéré les attractions à faire, on s'était préparé à l'attente trop longue, on avait téléchargé l'appli et on avait même choisi notre resto du midi.

Retour sur une très longue journée

Nous sommes vendredi soir, on se couche tôt, on lit un peu puis on s'endort pour une nuit trop courte mais heureux de pouvoir faire découvrir ce parc d'attractions à nos filles. Ce parc qui vend du rêve et de la magie aux petits et qui fait encore briller les yeux de leurs parents. (Je les ai vu, moi, les étincelles d’émerveillement dans vos yeux, les mamans de copines, alors j'ai voulu y croire un peu à la magie Disney)
4h30, le réveil sonne, il me sort d'un rêve qui frise le cauchemar... Il est question de Disneyland et on est loin de la féérie, une prémonition peut être ?
5h30, on décolle de la maison
6h30, on monte dans le train, on est contents d'être là, de si bon matin, pour une journée qui nous promet du beau, du chouette et des paillettes !

Mais à Disneyland, c'est de la pluie qui tombe, pas des paillettes !

L'attente commence par 30mn pour le contrôle des sacs et en plus de la pluie, on se mange le premier grain de sable "Vous avez un couteau, monsieur, dans votre sac. Vous pouvez le ramenez à votre voiture ou à votre hôtel (...) si vous êtes venus en train, c'est poubelle !" Bon bah c'est poubelle pour le canif offert pour son BEPC par ses parents, canif dont il ne se séparait jamais (aventurier qu'il est) pas même pour aller à Disney, erreur qu'il assume tristement !

L'attente se poursuit à l'entrée du parc Walt Disney Studio, puis on part à la recherche de Ratatouille, l'attraction que nous avions checké mais elle est FERMÉE ou MOMENTANÉMENT INTERROMPUE alors on prend des Fastpass pour plus tard (en se disant "ça commence bien") et on cherche une autre attraction sauf que c'est le déluge et que les files d'attentes sont dehors.
Bon, quitte à être trempé, autant se faire les tapis volants et se mouiller le cul aussi : Ça dure 2 minutes, encore plus rapide qu'un tour de Carrousel.

On en ressort le derrière détrempé avec la furieuse envie de se réchauffer alors on migre chez Vaiana (mais c'est qui celle là ?) et là, 2H d'attente pour la photo avec la nana qui se prend pour Vaiana parce qu'elle a les cheveux bouclés et la jupette a franges !
Bon, là, on se dit qu'on est dans la 4ème dimension et que la journée va être très longue avec nos fesses mouillées !

On consulte l'appli qui nous donne les temps d'attente aux attractions et Ratatouille est ouvert (youpi) par contre on a 1H d'avance sur nos Fastpass. On s'y rend quand même, on tend nos 4 tickets et comme le gars ne contrôle pas l'horaire, on rentre dans la cuisine de Rémi avec le sourire ! L'attraction est pas mal, on s'amuse bien mais on est encore soufflé par la durée de l'attraction !

La pluie a cessé. On déambule dans le parc WDStudio puis on met le cap sur le parc DisneyLand pour y rester jusqu'à la fin !

Quand ça veut pas, ça veut pas !

On s'empresse de reprendre des Fastpass pour le train de la mine qui est MOMENTANÉMENT INTERROMPU. Il est 11h30 et on ne pourra se présenter avec nos tickets magiques qu'après 16h50 à condition que l'activité soit en bon état de fonctionnement à cette heure-ci !
Direction la pizzeria, là encore on attend son ouverture, puis on commande, on mange (mal), on hallucine de voir tous ces gens faire la queue alors qu'il n'y a plus de places assises disponibles (qui vont donc manger debout ou froid pour avoir attendu trop longtemps qu'une place se soit libérée)

On sort de là, direction Buzz l’éclair et ses 50mn d'attente. On est dans la file et on regarde toutes ces oreilles de minnie sur la tête des filles... Les "minnie mousse" de tout âge : enfants, ados, mères et grands-mères, on entend les parents qui s’énervent sur leurs enfants fatigués et fatigants, on en voit une qui tient ses enfants en laisse, on entend des engueulades entre visiteurs qui se disputent leur légitimité à passer en premier, et puis y a eu ce mec qui a viré Maëlle de son cheval parce que c'était lui qui le prenait comme sa fille était sur le cheval d'à côté...
Ça nous a fait l'effet du Nutella gate, tu vois ? Notre côté Ours-très-ours qui s'éveille dans ce milieu qui nous procure stupéfaction et incompréhension mais on est là, on attend comme tout le monde !
"Votre attention s'il vous plait ! L'attraction de Buzz l’éclair rencontre un problème technique qui nous oblige à interrompre momentanément son fonctionnement... Nous vous prions de nous excuser..."

30mn d'attente pour Rien ! Bordel de bordel de Merde, je déteste ce putain de parc qui parque le bétail aux allures de moutons déguisés en Mickey !!!
Mais devant les filles, on ne peste pas aussi fort, on dit "Ouais, c'est chiant mais y a pire, imaginez ceux qui sont là depuis 1h, qui étaient à 2mn de l'attraction, pour eux, c'est les boules !" Merci La méthode Coué, ça aide aussi ceux qui la professe !!!

En désespoir de cause, on se tape 30mn de queue pour blanche-neige, puis 30mn pour Pinocchio et on retente Buzz qui est ré-ouvert !
50mn d'attente encore, et une fois dans les couloirs de l'attraction, touchant au but, près à saisir le pistolet à laser... le malaise se fait à nouveau sentir... "Non, ne nous dites pas que..."
"Votre attention s'il vous plait..."
Les crétins qui ont touché Buzz du bout des doigts, qui ont attendu près d'une heure et qui se voient rebroussés chemin sans un mot d'excuse, c'est nous ! Ni la méthode d’Émile, ni aucune autre méthode de pensée positive ne fonctionne. Trop c'est trop !

On est rendu à combien de grains de sable dans les rouages de la machine Disney, là ??? On est tous dépité, moi je suis clairement à la fin de ma vie.
On obtient l’équivalent d'un Fastpass par la nana à qui on a un peu soufflé dans les bronches et on repart à la recherche d'un gouter et d'un lieu pour soulager nos lombaires et reposer nos jambes fatiguées !
On prend notre café dehors, il fait bon maintenant, le soleil vient même nous éblouir... On n'arrive pourtant pas à trouver les décors féériques, on reste imperméable, la magie Disney n'opère définitivement pas !

La fin approche, force et courage !

L'appli nous annonce que Buzz l’éclair est réparé, alors on y retourne ("Jamais 2 sans 3" mon optimisme bat son plein). 3ème édition donc mais pas dans la même file... Et cette fois on empoigne les pistolets et tu sais quoi, l'attraction de Buzz, elle passe en un éclair^^, elle aussi !

Direction le train de la mine, on refait le coup du ticket magique qu'on utilise avant l'heure indiquée et ça passe encore.
Moi et Maëlle prenons place tout devant, Léna et Antoine derrière nous. C'est parti, ça brinquebale dans tous les sens.
Maëlle est effrayée, comme paralysée. Et alors que je la rassure comme je peux, j’entends Léna, derrière moi, qui vit le meilleur moment de sa vie.

Pour résumer : 5 attractions de moins de 5mn chacune (je dirais 2 à 3mn) soit 20mn pour compter très large sur une journée de 9h. Voilà voilà !
On a tué le temps comme on a pu avant le départ de notre train... Notre train qu'il a fallu attendre lui aussi trop longtemps, avec ses 30mn de retard !

On est reparti avec une certitude : Disney fuckeur => Plus jamais !


Entre filles, c'est bien aussi !

dans la catégorie Vacances

2ème semaine des vacances d'hiver, j'étais moi-même en vacances. Antoine, lui, toujours dans son Open Space cumulant ses congés annuels dans l'espoir de prendre une semaine de vacances prochainement !

Y a eu la journée cousinade (Merci Tiphaine)

Y a eu notre journée avec ma copine Steph dans sa trop chouette maison, toute cosy en plein cœur de Nantes. Puis la visite des machines de l'ile avec le célèbre éléphant, et le gigantesque carrousel sur 3 étages.

20180306_144917_v1.png

20180306_144853_v1.png

20180306_145027_v1.png

Y a eu la soirée Pyjama avec Ninon et Amandine

20180308_195324_v1.png 20180308_212128_v1.png 20180309_092204.png

Et y a eu Disney... mais pour ça, faut un billet special !


[De la neige, en vrai !]

dans la catégorie Vacances

Et ouais ! Le jeudi 1er mars, mon seul jour de repos de la semaine, mon seul jour avec les filles... Quelle aubaine !
Et puis les 2 jours les plus glacials, je ne trainais pas la mallette de maison en maison, j'étais bien au chaud dans une salle surchauffée en formation Hypnose "gestion de la douleur par l'hypnose" et donc je peux dire que je m'en suis brillamment sortie avec ce planning !
Les filles ont commencé les vacances par 2 jours à Croc'Loisirs avec le thème "Bien dans ton sport" et y a eu du sport : judo, badminton, athlétisme, baseball, foot et basket.
Mercredi, c'était Cirque avec Papi et Vendredi Re-Croc'Loisirs avec diverses activités manuelles.

20180301_091242_v1.png

20180301_091501_v1.png


Down

dans la catégorie Nous 4

Notre WE devait se passer à Vannes, en débutant par la course nocturne d'Antoine, en se réveillant sur un dimanche ensoleillé et profitant d'un soleil radieux sur une plage du 56... Mais Angine-qui-fout-la-merde !
Pas sérieux de courir 21km de trail dans le froid glacial, alors la mort dans l'âme, Antoine a annulé sa course, on a abandonné notre WE qui s'annonçait chouette et Léna a pleuré sa grande peine...
Je dois bien reconnaitre que j'étais sans doute la plus positive face à cette déconvenue car la fatigue que je me traine nécessitait bien un bon break au chaud !

Alors on a du dégoter un plan B de toute urgence qui n'allait pas altérer la santé de notre homme et qui allait contenter tout le monde : Le Chat Puccino, autrement dit le bar à chats, ses bonnes pâtisseries et son excellent thé des RIADS.
Et on a profité de cette sortie à Rennes pour acheter (Enfin) la tenue de danse classique de Maëlle (on a juste 5 mois de retard) ce qui a comblé cette dernière de joie et Fred va certainement être contente !

Aujourd’hui la gorge d'Antoine va beaucoup mieux, il va falloir commencer l'orthophonie rapidement (30 séances d'après Céline quand même), et puis espérer que le télé-travail se mette en place parce que c'est trop HOT chez OVH avec tous ces PC partout... Pov'Toinou !

2018-02-25_15.52.09_v1.png

Soleil et ciel bleu dimanche aussi alors balades, rollers et trottinettes... Quel pied ce temps, vraiment ^^


Allez, allez... Plus vite que ça !

dans la catégorie Les filles

Antoine les a emmené à St Armel pour la course enfants de 600M.

2018-02-25_15.36.05_v1.png

Trop fières avec leur médaille, trop happy avec le sac rempli de cadeaux et trop voraces avec le quatre-quarts... Toutes ces récompenses valent bien un peu de sueur !


La St valentin ♥

dans la catégorie Les filles

"Surtout pas de bisou sur la bouche" nous dit Léna en se cachant les yeux...

Pourtant elle s'imagine volontiers en faire un à son amoureux Quentin ♥♥♥
Son idylle avec Quentin remonte à la moyenne section... A cette époque elle hésitait entre lui et Alexis mais c'est finalement Quentin qui a conquis son cœur parce qu'il est vraiment Trop beau avec ses petites lunettes !
Le plus drôle, c'est qu'ils sont aussi amoureux l'un que l'autre... Si Léna s'imagine déjà dans leur maison (avec chacun sa prise pour brancher le portable, tu te souviens ?), Quentin, lui, appelle déjà Léna "ma femme" et se projette facilement avec des enfants qui auraient donc logiquement pour tata Maëlle et Coralie !
Léna a eu une sacrée frayeur quand son amoureux est passé au CE1 après les vacances de la Toussaint, s'imaginant que ce changement de niveau remettrait en cause l'idylle des 2 tourtereaux !
Mais rien ne vient gâcher cette Love Story et nous parents, on a déjà donné notre bénédiction pour cette union, parce que les parents de Quentin, ils sont vachement bien !!!


La béatitude

dans la catégorie Les filles

Post méditation !

Même Léna s'y est mise !
Écouter la pluie qui tombe, explorer sa valise, suivre les papillons magiques... désormais, elle adore autant que sa sœur !


Le point "Comment ça va bien ?"

dans la catégorie Carnet de Santé

Antoine est allé chez l'ORL : Rien de grave, la dysphonie est fonctionnelle.
Tout s'arrangera avec quelques séances d'orthophonie :-))
Entre ces séances et celles chez le Kiné pour son épaule, c'est compliqué mais c'est tellement bien que ce soit bénin.

Hier, Maëlle a fait une 4ème séance chez la psycho et on a bien avancé !
Elle "Hum-hum" encore, mais moins. Toujours pas de mots venu de l'école, pas de moquerie de la part des copines... Pourtant Maëlle dit qu'elle en a marre, que c'est un peu mieux mais quand même... c'est pénible !
En tout cas son symptôme a un impact sur nous 4 de façon très positive finalement.


La psycho a su instaurer une belle alliance thérapeutique.
Elle trouve Maëlle lumineuse ☼

Pour nous 2, c'est l'occasion de passer du temps ensemble : Aller chez Catherine la buraliste acheter du Crunch, prendre le bus en lui apprenant le civisme (laisser la place assise à la grand-mère, aider le monsieur handicapé...), observer les d'jeunes parler de leur meuf, la voir s'offusquer à chaque gros mot vociféré...

C'est toujours compliqué de caser ces RV dans nos emplois du temps surchargés mais c'est quand même chouette :)


- page 1 de 51